Etre, tout simplement

Etre, tout simplement

Le terme être est utilisé pour désigner « ce qui est ; la Réalité ; l’Existence ; une personne dans sa sensibilité intime ». En tant que verbe, il désigne en général ce que nous ressentons. C’est à travers ce terme une manière de désigner nos perceptions.

Dans l’approche, Etre, tout simplement, c’est accepter ce que l’on est. C’est s’accepter. C’est Etre et non Avoir.

Etre c’est se réconcilier avec soi-même pour que le regard des autres ne soit pas interprété par nos émotions. C’est être fluide dans nos actions, c’est faire pour soi et non pour satisfaire le regard des autres, ou pour éviter qu’en-dira-t-on.

C’est prendre conscience de ses intentions pour collaborer, allez vers et non allez contre.

Enfin, bref, vous l’aurez compris : Etre, n’est pas si simple. Notre être, notre façon d’être est un ensemble composé de notre éducation, de nos écosystèmes (relations, famille, école, emploi…). C’est un savant mélange de confiance en soi et de légitimité.

C’est désobéir en conscience et obéir en conscience. Ce n’est pas parce que l’on a dit que cela était bien ou mal, mais bien un parti-pris assumé de nos actes. Au sommaire :

Ego-iste, Egaux

Ego-iste est un concept par lequel notre égo se met en avant. Pourtant à bien y regarder Etre est aussi s’incarner, être clair dans ses intentions, inspirer… Et cela n’est possible que si, en pleine conscience, nous sommes alignés. Alors si, en terme d’égo, nous tentions le jeu d’être égaux.

Essayez ce jeu entre Ego-iste avec Promenade zen

Ego, egoiste, égaux ? Etre tout simplement

Etre, c’est se découvrir

1-Etre c’est se découvrir à soi d’abord en tournant un regard à l’intérieur de nous-même. C’est le passage de l’Imago.

2- Etre, c’est être conscient de son impact sur un groupe et du rôle que l’on veut endosser dans un groupe. C’est le passage de l’Imago secondaire.

C’est un cheminement personnel, à votre rythme qui s’offre à vous par surprise. Un jour, ce que vous faites ne vous va plus. Le regard des autres vous déborde. Ou, pire, votre regard sur vous manque de tendresse. Vous vous posez la question de ce que vous faites là !

Et vous vous arrêtez… un instant, quelques mois et faites le point sur vous, contraint bien souvent par le stress. Alors anticipez.

Anticipez ce moment, et prenez-vous en main

Pour vous y aider et avancer progressivement vers votre Etre, nous vous proposons un retour à soi. Un retour pour découvrir votre Mago, votre magicien personnel. Ce chemin c’est le vôtre.

Pour vous y accompagner nous mettons à votre disposition des Podcasts Promenade zen, et un ensemble d’outils regroupé dans Mago vous accompagner dans votre développement personnel.

En quoi Etre et Avoir s’opposent ?

Le soi, comme Avoir, ce sont des actions déterminées pour acquérir quelque chose : avoir un métier, avoir une maison, avoir des enfants, avoir de l’argent. Les actions sont une projection de nous-même dans le futur et vue au travers du prisme de nos possessions. Ce n’est ni bien, ni mal. C’est une détermination de soi à travers ce qui est entendu comme une réussite sociale et mesuré par ses avoirs. La mesure de soi est extérieure.

Le soi, comme Etre, semble plus métaphysique. C’est comme une fleur, trouver ses racines et sa force en soi. C’est prendre confiance et affirmer, même en dehors des sentiers battus, son Moi profond. C’est décider de son chemin, en toute conscience. C’est :

-prendre conscience de ses émotions

-agir en conscience

– gérer l’effet boomerang

-comprendre l’impact réflexif

– œuvrer pour quelque chose de plus grand que soi

Etre, c’est un cheminement intérieur qui apporte d’autres clefs que celles d’avoir. Etre c’est une compréhension des lois universelles, des processus organiques. C’est comprendre le Vivant. C’est trouver sa raison d’Etre.

Trouver l’équilibre

Une fois le processus d’Etre mis en branle, une vision différente s’offre à soi.

Une fois bien installé, ce processus permet d’harmoniser son Etre et son avoir.

L’esprit, le cœur et le corps sont alignés. Le tout permet une mise en action qui trouve son fondement à l’intérieur de soi… C’est un acte conscient d’alignement, c’est choisir à tout moment à quel Moi on s’adresse.