Image relationnelle et imago secondaire

Image relationnelle et imago secondaire

Une organisation est un système dans lequel s’imbrique différents processus matériel et humains. Les humains dans ce système développent individuellement une image relationnelle. C’est une posture adaptée en quelque sorte en fonction des ressentis de chacun. C’est ce qui correspond à l’image que l’on imagine devoir donner de soi. Cet imago secondaire en organisation a été mis en évidence par Eric Berne, le père fondateur de l’AT- Analyse transactionnelle.

Eric Berne est le fondateur de l’AT, analyse transactionnelle.

C’est un ensemble d’états du Moi (EDM) par lequel chacun passe à tout moment.

Les EDM sont PAE (Parent,Adulte, Enfant).

Une image relationnelle dans tous ses états

Les EDM (états du Moi) décrits sont en fait un modèle de communication que l’on utilise spontanément en groupe, en réaction de l’EDM des autres.

Chaque état est lui-même divisé en PAE. Sauf l’EDM, Etat du Moi 2, qui est celui associé à l’adulte. L’adulte est doté d’un état d’analyse synchronisé au moment présent. Ce qui lui permet de prendre des décisions adaptées au contexte et au moment.

Dans nos communications, nous utilisons donc spontanément 9 états du moi polarisés : négatif, positif comme le montre la vidéo ci-dessus.

Ces états se synchronisent aux EDM de la personne avec laquelle nous interagissons. Ces EDM étant utilisés de manière spontanée, la psychanalyse offre l’opportunité à chacun de travailler sur ses EDM et d’en prendre conscience.

Eric Berne montre que chacun d’entre nous communique avec ces différents EDM allant jusqu’à créer une image relationnelle que l’on se « fabrique » et prendre la place que l’on estime être la sienne dans le groupe.

L’image que l’on a de soi-même, l’estime de soi se traduit donc dans un imago secondaire.

Imago secondaire

Chaque personne présente dans un groupe développe / possède son propre imago de groupe. L’imago de groupe n’est pas l’image commune d’un groupe, mais l’image que chaque personne se fait du groupe et de ce qu’il devrait être.

Eric Berne, dans structure et dynamique des organisations et des groupes, met en avant l’importance des relations au sein du groupe pour son bon fonctionnement. Un ajustement se produit naturellement pour que prenne place la notion « d’organisation ».

Au travers de cette structure privée, chacun attribuera des places à chacun des membres et donnera notamment une place particulière au leader de l’équipe – la place leader ou boss – et une place particulière pour l’observateur c’est-à-dire à lui-même – la place du moi.

Les autres membres de l’équipe seront soit dans des emplacements différenciés, pour les membres repérés et perçus comme différents de tous les autres,  soit dans des emplacements indifférenciés : la places des autres, les autres bons à rien, les autres chic type

Le degré de différenciation de l’Imago est un critère de diagnostic. Un imago peut être sous-différencié s’il y a moins d’emplacements que de personnes, ou complètement différencié si chaque personne a une place propre.

La zone du leadership, si elle comporte plusieurs personnes peut, elle aussi, être plus ou moins différenciée et dépendra du degré d’autonomie que se confère l’équipe elle-même.

Intelligence émotionnelle – IE et Image relationnelle

Peter Salovey et John Meyer, deux universitaires américains, spécialistes en psychologie, ont été les premiers à utiliser l’expression ” IE ” et à la conceptualiser. Pour eux, l’IE se situe à l’intersection des cognitions et des émotions. Ils soutiennent que les individus varient dans leur capacité à traiter l’information d’une nature émotionnelle et leur capacité à établir un lien entre ce traitement émotionnel et la cognition générale.

Le concept d’intelligence émotionnelle est né. Notre capacité à la comprendre nous permet ainsi de nous centrer et de comprendre les autres. Comprendre ce qui est dedans, dehors, devient donc une capacité à développer son discernement et sa conscience de soi.

Intelligence émotionnelle en prendre conscience!
Entrainez-vous à être dedans, dehors!

Evolution des organisations

Cet imago secondaire peut lui-même être une représentation d’un système plus grand à l’échelle d’un Etat ou du monde. Les organisations évoluent elles-mêmes en fonction d’une image globale comme propose l’évolution à travers la spirale dynamique. Le changement d’état survient suite à un choc.

Lorsque la vitesse d’évolution dépasse celle de l’organisation la fin est proche.

Jacues Welche

En savoir plus

Le parcours de Trans’Formations Ago : Bâtir un monde nouveau vous propose d’utiliser la spirale dynamique pour identifier où se situe votre entreprise, et vers où vous aspirez à être. Cela permet notamment pour les entreprises qui souhaite créer une organisation Agile, d’identifier le chemin à parcourir.

Lien vers un management vivant

Auteure : Dominique popiolek-Ollé, Transmutation leader, Agile Executive Coach, Fondatrice de In Imago, conseil en management et transformation disruptive.