Culture, résilience… digitale

Dans un monde de plus en plus digital, on entend beaucoup parler de lien humain, de relation authentique et attentionnée. Remettre du cœur dans la relation client-collaborateur pour créer de l’émotion est l’ambition d’un nombre croissant d’entreprises. Mettre au centre de leur culture, l’humain et les interactions clients-collaborateurs est au cœur des préoccupations des entreprises. Et pourtant bien peu nombreuses sont celles qui atteignent la ligne d’arrivée.

Le monde du digital explose, avec le télétravail qui nous séduit tout autant qu’il nous affole. Cet article vous propose de vous arrêter un instant et vous invite à challenger vos motivations intrinsèques comme celles de la culture de votre entreprise pour déterminer ce que sera l’emploi…

Qu’en est-il réellement ?

Culture, résilience, autonomie sont autant d’éléments à visiter pour trouver ce que sera le travail dans les prochaines années.

Mettre en place une culture pour rassembler tous les ingrédients nécessaires à la création d’une organisation collective où robots, réalités virtuelles et le monde sensible pourraient trouver un équilibre, nous pose autant de questions qu’elle nous apporte d’opportunités.

Pourtant ce monde est déjà en mouvement. Il interpelle chacun comme chaque fois à l’aube d’un grand tournant de l’histoire. Les deux vidéos ci-dessous sont porteuses d’une vision. Toutes deux invitent à la réflexion…

Culture, résilience… digitale : un art de vivre à trouver

Ces deux vidéos montrent deux approches opposées, parfois « polémiques », de l’entreprise au service de l’humain. Une entreprise culture client, qui a intégré les progrès du digital devient-elles pour autant une entreprise à mission ?

Dans la vidéo, ci-dessus,  l’entreprise est interpellée pour reconnaître l’humain et son intelligence émotionnelle. Est-ce cependant bien à l’entreprise d’éduquer l’humain (0’33) ou bien tout simplement à chaque individu d’oser ETRE, pour éduquer l’entreprise à manager des compétences et intelligences multiples.

Le management vivant permet de comprendre combien chaque talent individuel est une richesse pour déployer une œuvre pérenne, que ce soit sur le plan de l’entreprise ou sur le plan humain… Mais comprendre chaque individu dans un système s’avère souvent si complexe que l’on a envie de le déléguer au digital.

Le numérique étant binaire, les émotions n’ont pas de place. L’exécution telle qu’elle a été pensée sera réalisée et ce, de la manière prévue par le programme. Nulle place aux questionnements, ni à l’erreur. Le numérique agit vite, efficacement. Vera, 

Dans la seconde vidéo, le robot se substitue à l’humain et pourvoit à nos besoins primaires, sans contact.

 

La capacité des humains à  s’adapter à distance pour maintenir cohérence et résultats pendant le confinement ou, pour d’autres, de se réinventer, montre combien l’humain est précieux. Une entreprise est un système vivant dans lequel s’inscrivent des intelligences multiples. La valeur ajoutée de l’humain est bien là, dans sa différence, dans sa capacité à gérer le complexe..

Nul besoin d’un programme pour monitorer l’intelligence, il y a juste besoin de réapprendre à créer, à vivre et à produire intelligemment pour que chacun trouve son plein potentiel et son unicité.

A ce prix, digital et humain pourront coopérer dans un système organique dynamique, dans lequel la mise en œuvre d’une intelligence émotionnelle, connectée et ouverte à d’autres univers permettront de relier pensée et action.

Pour moi, c’est un vrai débat que l’entreprise X.0 doit ouvrir pour créer un équilibre entre humain et digital. Et pour vous ?

 

Un monde Meta

S’ouvrir à un monde meta, c’est aller au delà des apparences s’ouvrir à d’autres mondes, d’autres cultures, dépasser sa résilience…digitale!

Internet est un pas vers l’ordinateur quantique. Il nous ouvre des horizons multiples, des accès a des univers inconnus. C’est une porte ouverte aux savoirs, aux distrations, à la réalité augmentée. L’ordinateur quantique a ses premiers algorythmes. Il permet de lier des domaines entre eux de manière spontanés, en menant par lui-même ses propres recherches, en temps réels dans toutes les dimensions. Cet ordinateur est convoitée par tous les GAFAM et tous les grands acteurs économiques… Il ouvrira a lui seul une autre page de l’histoire… Nous sommes en route vers d’autres univers, où l’humain doit en toute conscience savoir ce qu’il fait.

Toutes les données personnelles analysées sont une mine d’or pour la machine learning : analyse du language, reconnaissance des images… Il est de notre responsabilité en tant qu’humains d’apprendre à discerner, et de choisir en conscience ce que nous faisons de nos données.

Apprendre à discerner

Brain Hacking s’en prémunir

Auteure : Dominique Popiolek-Ollé, Transmutation leader, Agile Executive Coach, Fondatrice de In Imago, conseil en management et transformation disruptive.