Agile – Principe 5 : Construire des projets autour d’individus motivés

Focus Intensio : concentrons-nous sur l’équipe en lui donnant la place dont elle a besoin, et une confiance dans sa capacité à faire. Le manager veillera à être sincère dans les buts qu’il confiera à l’équipe construisant ainsi des projets autour d’individus motivés.

Donnez à l’équipe environnement et soutien . Confiez-lui la responsabilité de bout-en-bout et faites-lui confiance pour réaliser ce dont elle a la responsabilité. C’est le cinquième principe du Manifeste Agile

Outre Atlantique, le business s’exprime autant par la créativité des salariés dans un environnement décontracté, haut en couleur, où les espaces conviviaux se fondent dans les espaces collaboratif. Les offres d’emplois d’ailleurs expriment la flexibilité offertes au collaborateur pour s’organiser comme un atout majeur à les rejoindre. Poussés par des individus motivés, de nouveaux modèles de leaderships émergent. L’open-space s’efface au profit d’un environnement détendu et mobile.

L’individu peut avoir des moments de fatigue comme envie de s’affaler dans le canapé ou besoin de travailler de chez lui. Et c’est permis.

Nos collègues outre-atlantique qui capitalisaient déjà sur l’intelligence collective et voyait dans l’aspect décontracté une modification de la manière de travailler dans les années 1980.

En France, nous avons œuvré tardivement et à contre-courant en développant dans les entreprises des espaces ludiques et collaboratifs. Espaces qui arrivent bien souvent avant un changement de mentalité. Les managers contrôlent tout, l’autonomie et la transparence restent un vain mot. Le changement est voulu mais les éléments nécessaires au changement sont absents apportant confusion et frustration grandissantes au-fur-et-à-mesure que les plans de changement opèrent sans aboutir…

Et pourtant la boîte à outils du manager contient bien les différents éléments listés ci-dessous

Manager, conduire le changement, autour d'individus motivés  accompagner
Accompagner le changement s’est montrer le chemin. Les attentes sont fortes, et chaque éléments manquant dans la stratégie est anxiogène.

Les entreprises françaises, depuis les années 2000, ont privé les employés du sens attaché à leur travail. Les processus ont cloisonné les organisations, puis l’individu lui-même, réduisant le travail à une simple tâche. Le moteur du plaisir au travail s’est envolé.

En conséquence, les espaces colorés et confortables, invitant les collaborateurs à s’exprimer comme à la maison, représentent un piège, presque infantilisant…et les collaborateurs s’en méfient.

Pourtant, ce plaisir pourrait se traduire par Explorer, expérimenter, apprendre – c’est ainsi que nous sommes censés que nous sommes faits. Les humains sont curieux et sociables. L’entreprise peut ainsi bâtir sa performance autour d’individus motivés, qui trouvent plaisir à œuvrer ensemble. C’est bien la l’objet de ce principe 5, du Manifeste Agile

Construire des projets autour d’individus motivés

La motivation des équipes : introduire les valeurs Agile et une livraison à haute valeur ajoutée apporte du sens à la contribution de chacun dès lors que les responsabilités et l’autonomie nécessaire à la réalisation de bout -en-bout sont données à l’équipe.

Les gens motivés ont d’abord confiance en eux, puis dans les autres. Ils sont concentrés. Ils rêvent de possibilités infinies et organisent leur vie en voyant grand. Ils sont extrêmement satisfaits de leur vie. Et la vie leur sourit. Ils sont en conséquence les premiers à recevoir une augmentation ou à décrocher le projet de rêve. Ils vont maintenir des relations plus longues et être promus ou recrutés plus que leurs pairs non motivés. 

Ils apprennent continuellement, et le travail une expérimentation, une métaphore mis au service de l’intelligence collective.

« La volonté de gagner, le désir de réussir, l’envie d’atteindre son plein potentiel… Ce sont les clés qui ouvriront la porte à l’excellence personnelle. » –Confucius

Lorsque l’excellence personnelle est atteinte, l’excellence du groupe est possible. L’individu est détaché, ouvert, avide à coopérer et à élargir sa vision. Il a envie d’aller plus loin. De ce challenger en engageant d’autres compétences clefs, puis d’apprendre aux contacts des autres. Sur ce thème, voir également la série d’articles sur les 4 leviers de succès de votre transformation d’entreprise.

Une équipe motivée

Le changement démarre par une équipe qui a envie de collaborer.  La confrontation positive devient possible. Un léger changement de regard, l’autorisation à se remettre en cause individuellement permet l’émergence du collectif.

Une fois le changement amorcé, le management doit d’effacer. Il devra apporter le support nécessaire et l’environnement de travail approprié.

En 2001, le manifeste Agile publié rappelle les facteurs de succès d’une équipe qui performe au travers de 4 principes de bases : les interactions entre individus, un objectif commun porté par un logiciel qui fonctionne,  et comme unique moyen d’interaction avec notre client.  Cette communication centrée sur un but commun permet d’accueillir le changement.

Le modèle de leadership, exposé dans ce livre de Sheldon Bowles et Kenneth H. Blanchard, Gung Ho!: Turn on the People in Any Organization (The One Minute Manager) , apporte un éclairage complémentaire au rôle attendu du leader et la place l’équipe au centre du système.  Ce livre nous raconte  l’histoire d’une usine américaine qui renoue avec le profit en créant la rupture en réintroduisant trois valeurs issues de métaphores du monde animal :

1-l’écureuil. Sa source de motivation et son énergie sont dans « collecter pour l’hiver de quoi se nourrir ». Cela donne le but de toutes ces actions.

2-  le castor. Sa source de motivation est de maintenir le niveau de l’eau. D’abord en construisant l’entrée sous le niveau de l’eau et un barrage pour maintenir l’eau à un niveau acceptable. Si le barrage est détruit, la colonie s’attelle à le reconstruire. Chaque membre connaît son rôle et la confiance règne. Personne ne remet en cause le but commun.

3- Les oies. Elles organisent le vol et s’encouragent les unes les autres afin de toutes restées mobilisées, sans exception.

Les  3 valeurs du monde animal (un but commun porté par la confiance des pairs et dont les efforts individuels sont soutenus), sont une autre manière de voir le soutien à apporter aux individus.

Ken Blanchard, quelques années après la publication de ce livre, est devenu un fervent défenseur du servant leadership, dont le rôle principal est d’aider les équipes à gagner.

Cet article a été pensé et rédigé par Dominique Popiolek, transformation leader et coach professionnelle.